Vize

Guérir un pervers narcissique : 9 conseils pour l’aider à guérir

Lucie M

La guérison d’un pervers narcissique (PN) est un sujet complexe qui nécessite une approche très nuancée. Il est essentiel de comprendre que ce trouble est à la fois extrêmement difficile à traiter et que les cas de guérison avérée sont très rares, ce qui rend le sujet encore plus délicat. Le trouble de la personnalité narcissique se caractérise surtout par une propension à user de manipulation dans ses relations interpersonnelles afin d’instaurer une dépendance affective. Associé à des tendances perverses, il peut conduire à toute une série de comportements destructeurs susceptibles de nuire à autrui.

Certains experts estiment que ce trouble ne peut être guéri, mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas lieu d’encourager une personne à réaliser certains actes pour stabiliser son trouble et ses clivages, voire prévenir son aggravation. Il est important de noter que la guérison des tendances perverses narcissiques exige une volonté de confronter son comportement et de faire des changements. Ce processus nécessite du temps, de la patience ainsi que le soutien des proches. En s’engageant sur la voie de la guérison, les individus peuvent apprendre dans une moindre mesure à gérer leurs impulsions, à développer leur empathie et à créer des relations plus saines.

cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Avec les bons outils et les bons conseils, il est possible de dépasser les schémas destructeurs du comportement pervers narcissique. Dans cet article, explorons neuf conseils qui peuvent aider les personnes ayant des tendances narcissiques perverses à œuvrer pour leur guérison et à évoluer vers une santé mentale plus saine.

Est-ce qu’une personne narcissique peut changer ?

La réponse est à la fois oui et non, en fonction de son éventuelle réponse à une tentative de traitement. Le trouble de la personnalité narcissique est un trouble de la santé mentale qui affecte l’estime de soi, les relations interpersonnelles et provoque un manque d’empathie à l’égard d’autrui. Les personnes atteintes de ce trouble ont souvent un sentiment excessif de leur valeur personnelle et exploitent très souvent les autres à leurs dépens en usant de manipulation psychologique et émotionnelle.

Certains experts pensent qu’avec une psychothérapie intensive, une personne narcissique peut éventuellement changer son comportement et ses attitudes envers les autres. Grâce à la thérapie, elle apprendrait à reconnaître et à gérer ses émotions, à développer de l’empathie envers les autres et à communiquer plus efficacement. Toutefois, ce processus serait long et difficile, dans la mesure où les personnes atteintes de ce trouble résistent souvent à la thérapie par incapacité à se remettre en question ou n’en voient pas la nécessité.

D’autre part, certaines études suggèrent que le trouble de la personnalité narcissique est une affection de longue durée très difficile à traiter. Les personnes souffrant de ce trouble, malgré leur mal-être, ont souvent des traits de personnalité toxiques sous-jacents qui sont profondément enracinés et résistants au changement.

Comment soigner un trouble de la personnalité narcissique ?

Pour soigner le trouble de la personnalité narcissique, des séances de thérapie sont souvent indiquées et impliquent soit une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) soit une thérapie psychodynamique :

  • La thérapie cognitivo-comportementale aide les personnes atteintes de ce trouble à identifier et à modifier les schémas de pensée négatifs qui contribuent à leur comportement.
  • La thérapie psychodynamique, quant à elle, guide les patients dans l’exploration de leurs émotions et leurs expériences afin de mieux comprendre l’origine de leur comportement.

Le traitement d’une personne perverse narcissique s’avère extrêmement difficile puisque les personnes atteintes de ce trouble manquent de discernement quant à leur comportement et leurs clivages et ne perçoivent pas la nécessité d’un traitement. Il est aussi courant qu’elles résistent au traitement si elles pensent qu’il remet en cause leur opinion élevée d’elles-mêmes et leurs failles narcissiques.

Le traitement médicamenteux
Dans certains cas, des médicaments peuvent être prescrits pour soulager les symptômes tels que la dépression ou l’anxiété qui accompagnent souvent le trouble de la personnalité narcissique.

9 conseils pour aider un pervers narcissique à guérir

Bien qu’il soit généralement admis que la perversion narcissique ne peut être guérie, il est parfois envisageable (même à titre assez rare) pour les personnes qui en souffrent d’apprendre des mécanismes d’adaptation et des stratégies qui peuvent les aider à gérer leurs symptômes. Voici 9 conseils pour les aider à se défaire de leur trouble.

cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Conseil n° 1 : Reconnaître le problème

L’ego du pervers narcissique l’empêche généralement de se remettre en question, d’où la difficulté à identifier ses problématiques relationnelles et sa facilité à rejeter la faute sur les autres. L’une des principales étapes pour aider une personne présentant des traits narcissiques à guérir est donc de l’accompagner vers une prise de conscience du problème. Les pervers narcissiques ont presque toujours du mal à admettre qu’ils ont un problème, et peuvent au contraire projeter leurs difficultés sur les autres. Il est donc indispensable d’aborder la situation avec compassion et compréhension.

Reconnaître ses comportements problématiques constitue une première étape cruciale vers un éventuel processus de guérison. Pour l’accompagner en ce sens, il est par exemple possible de lui signaler des situations précises où son comportement a pu être blessant ou inapproprié, et de l’encourager à réfléchir à la portée de ses actions. Cet échange s’instaurera dans la neutralité, sans porter de jugement, dans la mesure où la honte ou le blâme peuvent amener la personne à se mettre sur la défensive ou à se renfermer. Mettez l’accent sur l’impact de son comportement sur les autres et sur la façon dont le fait de demander de l’aide peut conduire, selon son rythme, à des changements positifs.

À lire aussi : Pervers narcissique au travail : Son comportement et s’en protéger

Conseil n° 2 : Encourager la thérapie

Même si guérir un pervers narcissique est souvent considéré comme quasi impossible, l’encourager à suivre une thérapie est l’un des moyens les plus efficaces de l’aider. La thérapie cognitivo-comportementale, peut être particulièrement utile pour les personnes présentant des traits narcissiques. Ces thérapies s’attachent à comprendre les causes sous-jacentes du comportement et à modifier les schémas de pensée et de comportement négatifs.

La TCC peut potentiellement aider les personnes présentant des traits narcissiques à prendre conscience de leurs propres pensées, sentiments et comportements, pour leur apprendre à les gérer de manière plus positive. En bénéficiant de l’accompagnement d’un thérapeute, elles comprennent plus finement leurs schémas dysfonctionnels et explorent de nouvelles stratégies pour gérer leurs émotions et leurs relations.

Thérapie familiale et thérapie de groupe
La thérapie familiale et la thérapie de groupe sont aussi deux types de thérapie recommandés pour les personnes souffrant d’un trouble de la personnalité narcissique. Dans le cadre d’une thérapie familiale, les membres de la famille peuvent aborder et échanger quant aux problèmes qui ont pu contribuer au développement des failles narcissiques de l’individu. La thérapie de groupe permet à l’individu d’apprendre à interagir avec les autres d’une manière saine et productive.

Conseil n° 3 : Travailler sur l’empathie envers les autres

L’un des plus grands challenges à relever pour un pervers narcissique qui veut aller mieux est de développer son empathie. Les pervers narcissiques ont souvent du mal à se mettre à la place des autres, ce qui les empêche de comprendre l’impact de leur comportement sur les sentiments de leur entourage. Le développement de l’empathie peut les aider à voir les choses sous différents angles et à développer une vision du monde plus équilibrée.

Apprendre à écouter est une première étape essentielle vers une plus grande compassion. Les personnes manipulatrices ont tendance à dominer les conversations et à se concentrer sur leurs propres besoins et désirs d’une manière égocentrée. En écoutant activement les autres, elles développeront progressivement une capacité à compatir plus importante. L’objectif à long terme serait de parvenir à construire des relations plus significatives et sincères avec les autres et à développer une compréhension plus profonde de leurs émotions.

Comprendre le point de vue des autres est tout aussi essentiel pour développer l’empathie. Les manipulateurs ont souvent du mal à concevoir les choses du point de vue de leurs interlocuteurs, ce qui entraîne régulièrement des malentendus et des conflits. En s’efforçant de comprendre le ressenti et les opinions des autres, ils établissent des liens plus forts avec eux et pourront éviter les querelles inutiles.

Conseil n° 4 : Favoriser l’honnêteté et l’ouverture

Encourager l’honnêteté et l’ouverture d’esprit est essentiel pour accompagner une personne manipulatrice vers une éventuelle remise en question de ses mécanismes de défense. Les personnes narcissiques ont toujours du mal à admettre leurs erreurs et, en conséquence, à assumer la responsabilité de leurs actes. Elles ont donc tendance à blâmer les autres pour justifier leur comportement ou leurs erreurs, ce qui crée un cycle toxique de manipulation et d’abus psychologiques.

En encourageant l’honnêteté et l’ouverture, vous incitez le pervers narcissique à rompre avec ces schémas et à évoluer vers une meilleure responsabilité envers ses actes. Pour ce faire, vous pouvez créer un environnement neutre et non moralisateur où il se sentira à l’aise pour s’exprimer. Il est essentiel d’être patient et compréhensif au cours de ce processus, puisqu’il peut prendre un certain temps avant qu’il ne s’ouvre.

cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Les techniques d’écoute active sont aussi très efficaces pour encourager l’honnêteté et l’ouverture. Ces techniques aident à prêter une attention particulière à ce que dit la personne, sans la juger ni l’interrompre. Pour les appliquer, il est recommandé de poser des questions ouvertes qui permettent à la personne d’exprimer ses pensées et ses sentiments de manière plus détaillée. Ce faisant, vous pouvez aider le pervers narcissique à mieux comprendre ses modes de comportement et l’impact qu’il a sur les autres.

Fixer des limites
Par ailleurs, fixer des limites claires est indispensable pour développer l’honnêteté et l’ouverture. Faire preuve de fermeté et d’assurance quant aux comportements acceptables et ceux qui ne le sont pas pour imposer vos limites à votre interlocuteur. Il est donc essentiel de communiquer ses limites de manière claire et cohérente, tout en étant suffisamment souple pour les ajuster si nécessaire.

Conseil n° 5 : Inviter à l’humilité

Les personnes narcissiques ont tendance à se surestimer et à être persuadées qu’elles ont toujours raison. De par leurs failles narcissiques, il leur est difficile d’accepter les critiques ou les conseils des autres, ce qui crée des relations toxiques.

Inviter à plus d’humilité peut être une stratégie utile pour les aider à reconnaître leurs limites et à améliorer leurs relations interpersonnelles. L’une des façons d’encourager l’humilité est de fournir des feedbacks constructifs sans porter de jugement. Au lieu de critiquer leur comportement, il est préférable de se concentrer sur l’impact de leurs actions sur les autres, ce qui les aide à comprendre les conséquences de leur comportement et à prendre des mesures adaptées.

En outre, une plus grande humilité passe aussi par la pratique de l’auto-analyse et de l’introspection. Même s’il s’agit d’un exercice extrêmement périlleux pour les personnes narcissiques, il permet tout de même d’acquérir une meilleure compréhension de leur propre comportement et de leurs schémas de pensée lorsqu’il est appliqué. Cette démarche les aide à identifier les domaines dans lesquels ils doivent s’améliorer et à développer une perspective plus équilibrée et moins égocentrique sur eux-mêmes et sur les autres. Les encourager à tenir un journal ou à suivre une thérapie peut également s’avérer utile à cet égard.

À lire aussi : Relation toxique : 9 Conseils pour réussir à en sortir définitivement

Conseil n° 6 : Limiter la confrontation directe

Les personnes présentant des traits narcissiques ont du mal à accepter les critiques ou à admettre leurs erreurs. Elles réagissent souvent négativement à la confrontation directe, ce qui entraîne davantage de conflits et de tensions dans la relation. Il est donc essentiel d’utiliser une communication constructive non agressive qui se concentre sur les émotions plutôt que sur les accusations.

Lorsque vous communiquez avec un pervers narcissique, veillez à moduler votre ton et votre langage corporel. Évitez d’utiliser un langage agressif ou accusateur qui peut déclencher une réaction hostile de défense. Exprimez plutôt vos émotions et vos sentiments de manière calme et empathique. Par exemple, même si cela peut déstabiliser une personne narcissique lorsque vous changez votre manière de communiquer, vous pouvez utiliser des formules telles que : « Je me sens blessé et je ne me sens pas respecté lorsque tu ignores mes limites » plutôt que « Tu es une personne égoïste qui ne se soucie pas de mes sentiments ».

cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Il s’agit donc d’employer des phrases impliquant le « Je », plutôt que des phrases utilisant le « Tu ». Les phrases à la première personne mettent l’accent sur vos émotions et vos expériences, alors que les phrases parlant de votre interlocuteur semblent souvent accusatrices et porteuses de jugement. Par exemple, au lieu de dire « Tu me dévalorises toujours », vous pouvez dire « Je me sens dévalorisé quand tu me rabaisses en public ».

Conseil n° 7 : Éviter les renforcements négatifs

Le renforcement négatif est un concept psychologique qui implique la suppression d’un stimulus désagréable en réponse à un comportement particulier. Il s’agit d’une forme de conditionnement qui vise à augmenter la probabilité de répétition d’un comportement en supprimant un résultat indésirable. Dans le cas du pervers narcissique, le renforcement négatif est donc utilisé comme un outil pour manipuler et contrôler les autres. Les narcissiques utilisent souvent le renforcement négatif pour punir leurs victimes qui ne se conforment pas à leurs exigences ou à leurs attentes.

Pour éviter tout renforcement négatif de la part d’un pervers narcissique, il est important de reconnaître les signes de manipulation et d’abus. Parmi les plus courants, on peut citer la manipulation émotionnelle, le gaslighting et les tentatives d’isolement.

Au lieu des renforcements négatifs, tentez de l’amener à se concentrer sur les renforcements positifs. Le renforcement positif consiste à récompenser ou à féliciter un comportement souhaité. Par exemple, si le pervers narcissique adopte un comportement plus compréhensif et tourné vers les autres, il sera opportun de le souligner et de l’y encourager pour ce comportement. Ces encouragements renforcent les comportements positifs et réduisent potentiellement la probabilité d’un comportement problématique.

Le PN utilise les renforcements négatifs dans le couple
Un pervers narcissique peut retirer son attention ou son affection au sein de son couple lorsque son partenaire ne répond pas à ses besoins ou à ses attentes. Ce retrait d’attention ou d’affection renforce (inconsciemment, de façon négative) le partenaire dans son désir de répondre aux souhaits du narcissique.

Conseil n° 8 : Mettre en avant les relations saines et positives

Encourager les relations positives contribue à aider un pervers narcissique à aller vers une éventuelle guérison. Le PN est souvent enclin à avoir des comportements négatifs, ce qui peut conduire à des relations tendues avec les autres. En l’encourageant à développer des relations positives avec des personnes qui ont des attitudes saines, vous l’accompagnez vers un renforcement de ses comportements positifs.

Les relations positives encouragent par ailleurs le pervers narcissique à voir le monde sous un angle différent et à fonctionner par identification projective. Il peut être habitué à obtenir ce qu’il veut et à manipuler les gens pour qu’ils répondent à ses besoins. Cependant, les relations positives peuvent l’aider à comprendre qu’il existe d’autres façons d’entrer en relation avec les gens, qui n’impliquent pas de manipulation ou de comportement de contrôle. Cela peut toutefois s’avérer délicat pour un pervers narcissique puisqu’il n’a pas l’habitude d’agir d’une manière qui ne soit pas égocentrique.

cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Pour encourager les relations positives, il faut donc avant tout adopter soi-même des comportements sains. Si nous avons une attitude saine envers nous-mêmes et envers les autres, cet alignement invite indirectement le pervers narcissique à comprendre qu’il existe d’autres façons d’entrer en relation avec ses interlocuteurs qui n’impliquent pas de comportements négatifs. Nous pouvons également lui offrir un espace sûr pour qu’il puisse explorer ses sentiments et ses pensées, pour l’aider à comprendre que ses actes ont des conséquences et comment ces derniers affectent les autres.

Conseil n° 9 : Encourager l’empathie envers soi-même

Aider une personne atteinte d’un trouble narcissique à guérir demeure une tâche extrêmement difficile, mais il existe malgré tout des recommandations pour encourager un changement positif. L’une d’entre elles consiste à encourager l’auto-empathie.

Les personnes présentant des traits narcissiques peuvent avoir du mal à s’accepter et à s’aimer telles qu’elles sont, malgré le clivage présent à travers leur haute opinion d’elles-mêmes. Il leur est difficile de reconnaître leurs imperfections et elles ont tendance à se donner une façade pour paraître parfaites devant les autres. Inciter à l’auto-empathie les encourage à comprendre que tout le monde a des défauts et que les erreurs sont inévitables pour tous.

Comment encourager l’auto-empathie ?
Une première technique consiste à inviter le PN à identifier ses émotions et à les reconnaître sans les juger. Cette auto-empathie l’aidera à mieux se comprendre et à développer un vocabulaire émotionnel plus riche pour exprimer ses sentiments. Un autre moyen est de l’encourager à pratiquer l’autocompassion et à se traiter avec bienveillance, à défaut de s’autocritiquer, ce qui l’amènera à développer une image plus positive et à réduire les pensées négatives.

La difficulté d’aider un pervers narcissique à guérir et à commencer un traitement thérapeutique

Nous avons évoqué dans cet article les possibilités de traitement des individus souffrant d’un trouble de la personnalité narcissique. Toutefois, rappelons que la guérison d’un pervers narcissique est extrêmement difficile et rare. Certains experts estiment même qu’il n’est pas possible de le traiter.

Il est essentiel de rappeler que les pervers narcissiques ont une personnalité rigide, égocentrée et inflexible qui ne permet que trop rarement pas une réelle évolution. Ils peuvent résister à une thérapie ou à un traitement, nier leurs problèmes ou tenter de manipuler leurs thérapeutes. En outre, leur manque d’empathie et d’intelligence émotionnelle complique considérablement leur compréhension des autres et le développement de relations sincères avec eux.

Malgré ces difficultés, quelques conseils peuvent être utiles pour accompagner les pervers narcissiques vers une éventuelle amélioration, notamment :

  • Accompagner le manipulateur vers l’identification du problème,
  • L’encourager à recourir à une thérapie,
  • Suggérer le développement de l’ouverture d’esprit, de l’empathie et de l’autocompassion,
  • Éviter la confrontation directe.
cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Ces conseils visent à encourager le pervers narcissique à développer sa conscience de soi, à se concentrer sur sa régulation émotionnelle, à s’attaquer à ses distorsions cognitives et à développer son sens de l’empathie. Toutefois, il est important de noter que ces conseils ne constituent pas un remède garanti pour le trouble et qu’ils ne fonctionnent que trop rarement. Parfois, partir reste la meilleure solution à suivre pour la personne qui souffre de la relation.

De la nécessité d’un accompagnement professionnel
En conclusion, s’il existe des moyens d’aider les pervers narcissiques à guérir, ce processus demeure exceptionnel. Il reste crucial que les individus concernés recherchent une aide et un soutien professionnels s’ils sont aux prises avec ce trouble.
Il est également essentiel que la société reconnaisse l’impact des pervers narcissiques sur leurs proches et prenne des mesures pour accompagner les victimes vers leur propre processus de reconstruction personnelle.
Votre thérapie à 90 € pour 1 mois complet

Votre accompagnement en thérapie pendant 30 jours à partir 90 € le mois complet. (Échange tous les jours avec un psychologue spécialisé et diplômé 5J/7)

Choisissez un(e) psychologue spécialisé dans votre problématique et démarrez votre programme d’accompagnement immédiatement.

3 psychologues en ligne