Vize

Comprendre l’angoisse : D’ou ça vient et comment la traiter ?

Lucie M

Avez-vous déjà ressenti un sentiment de malaise ou d’inquiétude qui ne semblait pas disparaître au fil des minutes ? Vous êtes-vous déjà senti nerveux ou craintif face à une situation ? L’angoisse est un sentiment que nous éprouvons tous à un moment ou à un autre de notre vie. C’est une émotion complexe déclenchée par une multitude de facteurs : une perte relationnelle, un traumatisme ou une incertitude prononcée en sont souvent à l’origine.

Dans cet article, nous évoquerons les causes et les traitements possibles pour vous aider à mieux comprendre et gérer vos propres sentiments d’angoisse. Que vous soyez aux prises avec des difficultés personnelles ou que vous essayiez de soutenir quelqu’un qui l’est, cet article vous fournira des informations précieuses et des conseils pratiques pour vous aider à gérer cette émotion difficile.

Qu’est-ce que l’angoisse ? (Définition)

L’angoisse est décrite comme une émotion que l’on ressent lorsqu’on perçoit une menace indéfinie. Cette menace crée une impression d’impuissance précédant la panique. Le danger perçu peut être réel ou imaginaire, provenir de sources extérieures ou de l’intérieur.

Les symptômes de l’angoisse sont à la fois physiques et émotionnels. Les symptômes physiques incluent des difficultés à déglutir, des problèmes respiratoires, une accélération du rythme cardiaque, des tremblements, une transpiration excessive et des douleurs intestinales. Fatigue, troubles du sommeil et maux de tête sont possibles également. Ces manifestations physiques se présentent sous la forme d’épisodes soudains qui créent l’impression qu’une catastrophe est imminente.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Suis-je sujet au trouble anxieux ? (Anxiété / Angoisse)
Vous vous sentez souvent anxieux ou angoissé ? Vous vous demandez c’est « normal », si vous êtes « comme ça » ou si au contraire, quelque chose se cache derrière tout ça ? Faîtes notre test gratuitement

Concernant les symptômes émotionnels les plus courants de l’angoisse on retrouve un sentiment de tristesse allié à une détresse accablante. Un sentiment d’impuissance se développant dès lors, les personnes en proie à l’angoisse ont l’impression qu’elles n’ont plus de contrôle sur leur vie et que rien de ce qu’elles font ne changera les choses. Il est aussi fréquent qu’elles éprouvent un sentiment de dévalorisation et de culpabilité à l’égard de leur situation. Enfin, comme à certains stades de la dépression, l’angoisse peut aussi créer une perte d’intérêt pour des activités qui étaient autrefois perçues comme agréables.

Expérimenter l’angoisse est très troublant, celle-ci englobant à la fois une détresse psychologique et un inconfort physique très prononcé. Par ailleurs, le sentiment de danger imminent dont la cause n’est pas claire est très perturbant. Ce manque de clarté intensifie les sentiments de malaise et d’impuissance associés à l’angoisse. Précisons que l’angoisse et les crises d’angoisse peuvent parfois être la conséquence d’un stress post-traumatique non traité.

La prévalence des crises de panique en France
Environ 3 % de la population est victime d’une crise de panique à un moment ou à un autre de sa vie. Les femmes sont plus susceptibles d’être touchées par ce trouble, avec un ratio de 2 femmes pour 1 homme. En règle générale, le trouble panique apparaît chez les jeunes adultes, généralement avant l’âge de 30 ans.

Quelles sont les causes de l’angoisse ?

À l’origine de l’angoisse il existe plusieurs facteurs : biologiques, génétiques, environnementaux, psychologiques mais également médicamenteux dans certains cas.

Les facteurs biologiques et génétiques : une histoire d’hormones

Les facteurs biologiques et génétiques jouent un rôle déterminant dans l’apparition de l’angoisse et des crises d’angoisse. Certains déséquilibres hormonaux dans notre organisme conduisent à la production de cortisol, de sérotonine et de catécholamines, des neurotransmetteurs connus pour jouer un rôle essentiel dans l’apparition de l’angoisse :

  • Le cortisol est une hormone produite par la glande surrénale en réponse au stress. Elle régule le système de réponse au stress de l’organisme, et a un impact considérable sur les sentiments d’angoisse et d’anxiété.
  • La sérotonine est une hormone affectant aussi notre humeur et nos émotions. Elle agit notamment sur la régulation du sommeil, de l’appétit et de l’humeur. Un faible taux de sérotonine a été associé à un risque de dépression et de crises d’angoisse.
  • Les catécholamines jouent un rôle essentiel dans la réaction de lutte ou de fuite de l’organisme face au stress et interviennent dans le déclenchement des sentiments de peur, de panique et d’angoisse.

La compréhension de ces facteurs est cruciale : elle aide les personnes concernées à identifier les déclencheurs de leur angoisse et à solliciter un traitement approprié.

La relation entre l’angoisse et le stress
L’angoisse et le stress sont deux états psychologiques étroitement liés. Le stress est la réponse naturelle de l’organisme aux pressions extérieures, tandis que l’angoisse est une conséquence émotionnelle au stress soutenu et répété.

Les facteurs environnementaux : quand notre quotidien change la donne

L’angoisse est favorisée par l’environnement social et les habitudes de vie de la personne concernée.

Le stress chronique, par exemple, est l’un des facteurs environnementaux qui contribuent à l’apparition de crises d’angoisse. Lorsque nous sommes exposés à des périodes prolongées de stress, nous sommes plus susceptibles de développer de l’angoisse.

Par ailleurs, les événements traumatisants tels que les abus relationnels, les accidents de la vie ou les violences ont également un impact significatif sur notre santé mentale, la fragilisant considérablement.

D’autres facteurs environnementaux alimentent et amplifient l’angoisse, tels que les conditions de vie, l’environnement social ou encore la consommation de certaines substances telles que la caféine ou l’alcool.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Suis-je sujet au trouble anxieux ? (Anxiété / Angoisse)
Vous vous sentez souvent anxieux ou angoissé ? Vous vous demandez c’est « normal », si vous êtes « comme ça » ou si au contraire, quelque chose se cache derrière tout ça ? Faîtes notre test gratuitement

Les facteurs psychologiques, ou le poids du passé

Les schémas de pensée négatifs, tels que la pensée catastrophiste ou la pensée émotionnelle, impactent aussi le développement et la persistance de l’angoisse. Ces schémas sont à la fois habituels et difficiles à rompre, ce qui engage la personne concernée dans un cycle créant de la détresse.

Les expériences passées jouent également un rôle déterminant dans le développement et la persistance de l’angoisse. Les événements traumatisants laissent des cicatrices émotionnelles durables (parfois sous forme de symptômes d’ESPT) qui ont tendance à refaire surface plus tard dans la vie lorsque nous n’avons pas eu l’occasion de bénéficier d’un accompagnement thérapeutique. Ces expériences traumatiques entraînent des conflits non résolus et des comportements d’évitement contribuant aux sentiments d’angoisse. La présence de phobies, notamment d’une phobie sociale ou d’autres (claustrophobie, hypocondrie, phobie de la route, agoraphobie…) peut aussi être un facteur d’angoisse.

Par ailleurs, l’isolement social, le manque de soutien social ou les interactions sociales abusives (relations toxiques) impactent négativement notre santé mentale. La comparaison sociale, très en vogue à notre époque, et les attentes perçues de la société engendrent une pression et un stress exacerbant les défis émotionnels existants.

Les facteurs médicamenteux : le rôle des pathologies conjointes

Certains médicaments, tels que les stimulants, les stéroïdes et les antidépresseurs, ont été associés à un risque accru de symptômes de crises d’angoisse. Ces traitements, modifiant les niveaux de neurotransmetteurs dans le cerveau perturbent l’équilibre délicat des substances chimiques régulant l’humeur et les émotions.

Les médicaments impactent aussi l’angoisse en raison des effets secondaires qui les accompagnent. De nombreux traitements utilisés pour traiter des maladies physiques, telles que les maladies cardiaques, provoquent de la fatigue, des nausées et d’autres symptômes inconfortables. Ces pénibles effets secondaires exacerbent les sentiments d’inquiétude et de malaise.

Qu’est-ce que l’éco-anxiété ?
L’éco-anxiété est un terme relativement nouveau qui est apparu ces dernières années pour décrire un sentiment croissant d’anxiété et de détresse lié aux préoccupations environnementales. Il s’agit d’une forme de stress psychologique résultant d’un sentiment d’impuissance face aux risques de catastrophes environnementales futures.

Les traitements : comment se débarrasser de l’angoisse ?

Pour en finir avec l’angoisse, deux solutions concrètes existent : la psychothérapie (brève ou psychodynamique) et le traitement médicamenteux. Le second est rarement prescrit sans la mise en place en parallèle d’un suivi psychologique.

La psychothérapie pour comprendre les attaques de panique

Certains traitements psychothérapeutiques sont efficaces pour aider à soulager les crises d’angoisse.

Le traitement psychothérapeutique de l’angoisse le plus couramment utilisé est la thérapie cognitivo-comportementale (TCC). La TCC est une thérapie qui se concentre sur l’identification et la modification des schémas de pensée négatifs propres aux sentiments d’angoisse. En remplaçant les pensées négatives par des pensées plus positives et réalistes, les personnes concernées apprennent à gérer leurs émotions et à réduire leurs symptômes d’angoisse.

La thérapie basée sur la pleine conscience est aussi préconisée comme traitement de l’angoisse. Cette approche consiste à apprendre aux patients à devenir plus conscients de leurs pensées et de leurs sentiments dans le moment présent. En apprenant à observer leurs pensées et leurs émotions sans y réagir, ils développent un plus grand contrôle sur leur état mental pour réduire leurs symptômes d’angoisse.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Suis-je sujet au trouble anxieux ? (Anxiété / Angoisse)
Vous vous sentez souvent anxieux ou angoissé ? Vous vous demandez c’est « normal », si vous êtes « comme ça » ou si au contraire, quelque chose se cache derrière tout ça ? Faîtes notre test gratuitement

En outre, la thérapie psychodynamique est tout aussi efficace pour traiter l’angoisse. Cette approche se concentre sur l’exploration des pensées et des sentiments inconscients qui contribuent aux sentiments d’angoisse. En identifiant et en traitant ces émotions sous-jacentes et les événements passés, les patients saisissent les causes profondes de leur angoisse et développent des mécanismes d’adaptation plus sains.

En engageant un suivi auprès d’un thérapeute qualifié, vous pourrez au fil du temps apprendre à gérer vos émotions et à prévenir les crises. Si vous présentez par ailleurs des symptômes d’angoisse, il est indispensable de demander l’aide d’un médecin afin de recevoir le traitement le plus adapté pour vous sentir mieux.

L’efficacité des TCC sur les crises d’angoisse
La TCC comprend généralement des séances hebdomadaires avec un thérapeute qualifié et fait appel à diverses techniques telles que la thérapie d’exposition, la restructuration cognitive et les techniques de relaxation. Elle peut apporter un soulagement durable des symptômes et vous aider à reprendre le contrôle de vos crises.

Le traitement médicamenteux pour atténuer l’angoisse chronique

Les médicaments les plus couramment utilisés pour traiter l’angoisse sont les anxiolytiques tels que les benzodiazépines, qui agissent en renforçant les effets d’un neurotransmetteur du cerveau appelé GABA. Ils produisent un soulagement rapide des symptômes de l’angoisse mais peuvent aussi entraîner une accoutumance et des effets secondaires potentiels tels que la somnolence et des difficultés de concentration.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Suis-je sujet au trouble anxieux ? (Anxiété / Angoisse)
Vous vous sentez souvent anxieux ou angoissé ? Vous vous demandez c’est « normal », si vous êtes « comme ça » ou si au contraire, quelque chose se cache derrière tout ça ? Faîtes notre test gratuitement

Outre les benzodiazépines, les antidépresseurs tels que les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) sont souvent prescrits aux personnes anxieuses. Ce traitement agit en régulant les niveaux de neurotransmetteurs qui sont associés à l’humeur et aux crises d’angoisse.

Rappelons-le, le traitement médicamenteux n’est pas une solution immuable à préconiser à toutes les personnes angoissées. Le type de médicament, la dose et la durée du traitement dépendent des symptômes spécifiques de la personne et de ses antécédents médicaux.

En outre, les traitements doivent être associés à une thérapie et à d’autres stratégies d’autogestion des crises, telles que la respiration profonde et les pratiques de pleine conscience, afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Définir l’angoisse pour la comprendre et la traiter

L’angoisse est une émotion intense qui se manifeste en réaction à une menace perçue, qu’elle soit réelle ou imaginaire. Elle provoque des symptômes physiques comme des problèmes respiratoires, une accélération du rythme cardiaque et des symptômes émotionnels tels que l’impression d’une catastrophe imminente. Ce sentiment complexe est déclenché par divers facteurs, dont des éléments biologiques, environnementaux, psychologiques et médicamenteux.

En France, environ 3 % de la population a déjà fait face à une crise de panique, touchant plus souvent les femmes que les hommes. Le traitement de l’angoisse passe par diverses approches psychothérapeutiques, dont la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), la thérapie basée sur la pleine conscience et la thérapie psychodynamique, mais aussi par un traitement médicamenteux si nécessaire.

Votre thérapie à 90 € pour 1 mois complet

Votre accompagnement en thérapie pendant 30 jours à partir 90 € le mois complet. (Échange tous les jours avec un psychologue spécialisé et diplômé 5J/7)

Choisissez un(e) psychologue spécialisé dans votre problématique et démarrez votre programme d’accompagnement immédiatement.

3 psychologues en ligne