Vize

Parents toxiques : les 7 signes pour les reconnaître

Lucie M

Pour définir la toxicité d’un parent, il est important de prendre en compte la définition de ce qu’est une relation toxique : une relation déséquilibrée, qui abîme, blesse et peut créer des traumatismes plus ou moins profonds. En tant que parent, la personne dite toxique a une grande emprise sur son enfant. Elle va chercher à le manipuler, de façon consciente ou inconsciente, pour parvenir à ses fins et avoir le contrôle sur divers aspects de sa vie.

L’enfant se retrouve alors impacté au niveau de son estime de soi, de sa confiance en l’autre, et parfois même de sa propre identité. Mais qu’est-ce qu’un parent toxique et comment le reconnaître pour parvenir à s’en libérer ensuite ? Retrouvez toutes les réponses dans notre article.

Comment reconnaître des parents toxiques ?

Pour reconnaître un parent dit toxique, certains signes sont révélateurs et peuvent vous aider à analyser votre relation si vous avez des doutes. Les critiques, les moqueries, le rejet émotionnel, le manque de tendresse, les violences, une vision parentale nihiliste, l’absence d’excuse, le contrôle permanent ou encore une culpabilité lourde à porter : voici autant d’éléments caractéristiques d’une relation parentale toxique.

Qu’est-ce qu’un parent toxique ?
On peut définir le parent toxique (père ou mère) comme étant celui qui va entretenir une relation dysfonctionnelle avec son enfant et provoquer des blessures émotionnelles chez ce dernier. La toxicité est présente lorsque l’enfant souffre de cette relation et des abus (psychologiques ou physiques) associés.

Signe n° 1 : Vous êtes sans cesse critiqué

Entre décrédibilisation, critiques et absence de droit à l’erreur, l’enfant se construit sur ce manque permanent d’encouragements.

Le parent toxique utilise les critiques pour rabaisser son enfant

Au quotidien, le parent toxique va exercer une pression sur son enfant de manière à le faire entrer dans un moule, qu’il a lui-même défini selon ses propres critères – souvent extrêmement élevés voire inatteignables. Le parent toxique peut par exemple chercher à modeler son enfant de façon à ce qu’il réussisse là où lui-même a échoué étant plus jeune. De cette façon, le parent toxique vit par procuration, en mettant un poids bien trop lourd à porter sur les épaules de son enfant.

Si vous avez subi des critiques permanentes en étant enfant, vous avez probablement développé un regard négatif sur vous-même et le monde extérieur. Vous n’êtes jamais satisfait de vos efforts et il vous semble impossible de répondre à vos critères de réussite. En réalité, ces critères ne vous appartiennent pas : ils vous ont été transmis par votre parent toxique, qui en a fait la norme, en vous critiquant sans cesse.

Vous êtes habitué aux moqueries de la part de vos parents, même à l’âge adulte

Les moqueries indirectes ou frontales, constituent de réelles blessures émotionnelles et peuvent impacter profondément la vie de la personne qui a dû grandir avec des parents toxiques. Que ce soit sur votre physique, vos goûts musicaux, votre façon de vous exprimer ou encore votre vision du monde : tout est sujet aux moqueries.

Vous appréhendez de voir vos parents, de peur de passer encore une fois pour le « dindon de la farce » lors du repas de famille. Vous ne vous sentez pas considéré ou pire encore, vous savez pertinemment que chaque mot qui sortira de votre bouche sera l’objet d’une prochaine blague de la part de vos parents toxiques.

Entre paroles dévalorisantes et éclats de rire à votre insu, votre parent toxique va chercher à tout prix à mettre le doigt sur vos failles afin de les exposer au monde entier. Pour lui, c’est une manière de se valoriser : vous rabaissez lui permet de s’élever, et ce en dépit de votre bien-être. Vous pensez peut-être que « ce n’est pas si méchant » lorsque votre mère toxique vous fait une blague sur votre poids, car c’est dit sur le ton de l’humour. En réalité, cela constitue déjà une forme de violence psychologique, car de ce type de remarques peuvent découler des troubles de l’alimentation comme l’anorexie mentale ou encore la boulimie.

À lire aussi : Crise de boulimie : Reprenez le contrôle en 5 étapes clés

Votre curseur : un élément fiable
La toxicité d’un parent est parfois difficile à déceler, car invisible aux yeux de personnes extérieures. Si vous souffrez du comportement de vos parents, à travers des remarques blessantes ou des critiques, vous n’avez pas besoin d’attendre la validation d’autrui pour définir vos parents comme étant toxiques. Votre curseur émotionnel est un élément fiable, vous pouvez vous faire confiance.

Signe n° 2 : Le parent toxique ne prend pas en compte vos émotions

Sous le joug de parents toxiques, l’enfant grandit sans réponse logique à ses émotions. Le ou les parents toxiques vont avoir un comportement de rejet face aux émotions de leur enfant, en refusant une quelconque explication lorsqu’il vit une période difficile ou une secousse émotionnelle. Les émotions de l’enfant sont automatiquement décrédibilisées, anéanties par les critiques incessantes des parents.

Le manque de légitimité émotionnelle : signe d’un comportement éducatif toxique

Le manque de légitimité émotionnelle constitue une blessure profonde, qui aura tôt ou tard un impact sur la prise de décision, la confiance en soi ou encore l’estime personnelle de l’enfant. Si vous avez été dévalorisé durant votre enfance et critiqué sur vos réactions émotionnelles, c’est là un signe pour déceler la toxicité de vos parents. « Arrête de pleurer », « Tu es trop sensible » ou encore « Endurcis-toi, sinon plus tard tu vas souffrir » : autant de paroles qui vous sont familières ? C’est peut-être car vos parents ont rejeté en bloc vos émotions.

Ce type de réaction est régulièrement perpétuée au fil des générations : un enfant qui grandit sans reconnaissance ni validation de la part de ses parents concernant ses émotions va progressivement intégrer le fait qu’il n’est pas légitime de les ressentir ou de les exprimer. Lorsque cet enfant devient parent (et qu’il n’a pas fait de travail thérapeutique sur l’acceptation de ses émotions), il peut reproduire ces schémas, consciemment ou inconsciemment, sur son propre enfant.

Les parents destructeurs ne savent pas gérer leurs propres émotions

En grandissant avec un manque de représentation au niveau de la gestion des émotions, l’enfant subit une défaillance vis-à-vis de sa propre conduite émotionnelle. Conduites excessives, recherche de limites et besoin de tester l’autre : le parent ayant lui-même vécu une éducation toxique ne dispose d’aucun cadre, et se retrouve carencé au niveau émotionnel.

Un parent toxique peut également décrédibiliser ou invalider les émotions de son enfant, faute de comprendre les siennes et de les accepter. Si c’est votre cas, vous avez peut-être connu des moqueries de la part de vos parents si vous avez peur du noir, par exemple. En réalité, cette peur n’est absolument pas illégitime, et en dit long sur le besoin d’un enfant d’être rassuré et compris par ses parents. En revanche, si vos parents ont rejeté cette peur en bloc, il se peut que vous ayez intégré le fait que vous n’étiez pas autorisé à éprouver de la peur, de la colère ou encore de la tristesse.

Si votre parent toxique ne prend pas en compte vos émotions, c’est probablement parce qu’il ne prend pas les siennes en considération et que, selon lui, vos émotions (et donc les siennes) ne comptent pas, ne sont pas valides. Vous pouvez alors développer un « faux self« , une autre version de vous-même qui répondra aux attentes de vos parents en cachant vos émotions, de peur de les voir invalidées. Ainsi, vous ne laissez passer aucune erreur, le fait de vous tromper vous terrifie et vous faites votre possible pour vous montrer fort en toute situation : tous ces comportements peuvent être autant de signes que vos émotions n’ont pas été validées durant votre enfance, car vos parents étaient incapables de gérer leurs propres émotions.

Le manque de sécurité
Le rejet des émotions conduit souvent à un manque de sécurité : la personne ayant grandi avec des parents toxiques est en perpétuelle recherche de ses limites, d’un cadre et surtout, d’une sécurité émotionnelle.

Signe n° 3 : Vous ne recevez pas de tendresse de la part de vos parents

Le manque de tendresse et d’affection est courant dans les relations parentales toxiques. Pire, les violences psychologiques, physiques et sexuelles peuvent survenir.

Vous avez grandi en manquant d’affection

La carence émotionnelle peut se déclencher si vous avez vécu une enfance où l’affection manquait à l’appel. Cela a pu avoir lieu si :

  • Vos parents s’absentaient souvent, sans donner d’explication ;
  • Vous attendiez régulièrement une marque de tendresse qui n’arrivait pas ;
  • Vous provoquiez des situations dans le but solliciter l’attention de vos parents ;
  • Vous testiez leurs limites pour chercher leur approbation ;
  • Vos parents vous mettaient souvent à l’écart ;
  • Vous ressentez une peur de l’abandon régulièrement ;

De ce manque d’affection peut découler une estime de soi faible, un repli sur soi, le développement d’addictions et de TCA ou encore l’installation d’un déséquilibre émotionnel.

Les violences psychologiques et physiques dans la famille

Les violences sont un véritable signal d’alerte quant à la relation familiale toxique. Un enfant élevé par des parents toxiques peut être amené à subir de la brutalité dans le comportement :

  • Punitions ;
  • Fessées ;
  • Douches froides ;
  • Abus sexuels ;
  • Violences psychologiques ;

Autant de comportements qui sont dits « normaux » par le parent toxique et qui sont en fait extrêmement violents et nocifs pour l’enfant. Si un enfant de votre entourage fait face à ce genre de comportements, vous devez alerter les services sociaux : il est primordial de sauver l’enfant de cette relation parentale toxique.

L’enfant peut également être amené à reproduire ce type de comportements sur ses frères et sœurs ou encore ses camarades de classe : il reproduit ce qu’il voit de ses parents, sans forcément avoir conscience de la dangerosité de la situation. Dans ce cas, l’entourage joue une fonction primordiale dans la préservation de la santé des enfants face aux parents toxiques.

Demander de l’aide
Bien qu’il soit difficile d’intervenir dans ce genre de situation, il est salutaire pour l’enfant d’obtenir une aide extérieure. Si vous avez vous-même subi ce type de comportements, vous pouvez vous faire aider par un professionnel de santé tel qu’un psychologue ou un psychothérapeute afin de guérir de vos traumatismes.

Signe n° 4 : Vous avez grandi à travers la vision de vos parents

En grandissant sous la responsabilité d’une mère ou d’un père toxique, l’enfant fait face à une unique vision du monde : celle de ses parents. Puisque rien n’est valide à part leur version de la réalité, l’enfant grandit à travers les opinions de ses parents et ancre leurs comportements comme étant les repères à avoir.

Par manque de représentation d’une autre réalité, vous avez pu intégrer des comportements biaisés ou encore un mode de pensée qui n’est pas adapté à votre personnalité, puisque votre jugement et votre capacité à prendre des décisions ont été altérés par une conduite parentale toxique.

Les parents toxiques, entre attitude pessimiste et comportements nihilistes

Le parent toxique va avoir une forte tendance à instaurer la négativité comme philosophie de vie : tout lui semble alors difficile, impossible voire inutile. Ce type de comportements tirant sur le nihilisme impacte l’enfant dans sa capacité à agir sur le monde extérieur. Si vous avez été éduqué par un parent toxique, il se peut que vous soyez « de nature pessimiste » : en réalité, il s’agit de biais cognitifs inconscients inculqués par votre parent toxique. Vous avez la sensation que vous êtes « bon à rien », que quoi que vous fassiez sera inutile et que vous n’avez aucun pouvoir sur votre propre vie : en réalité, il s’agit d’une version de la réalité acquise par l’intermédiaire du comportement de votre parent toxique.

Le mimétisme
Lorsqu’un enfant vit aux côtés d’un parent toxique, il va imiter ses comportements par mimétisme ainsi que son mode de pensée et d’action. Si un parent croit dur comme fer qu’aucune issue favorable n’est possible, qu’il est « maudit » ou que le sort s’acharne contre lui, l’enfant va répéter cette conduite et agir comme une éponge émotionnelle. Il se développera alors avec cette version de la réalité, teintée de négativité par le filtre parental.

Signe n° 5 : Le parent toxique, père ou mère, ne s’excuse jamais

Les parents, de manière générale, peuvent avoir un comportement toxique envers leur enfant sans forcément le conscientiser. Occupant un rôle de miroir de leurs émotions, l’enfant est alors le réceptacle de leurs ressentis et peut être le destinataire de paroles blessantes ou d’actes violents. Loin de se confondre en excuses, le parent toxique va chercher à banaliser ces comportements afin de les rendre acceptables par l’enfant, et par sa propre conscience.

Le refus systématique de la remise en question

En refusant de s’excuser, la mère ou le père toxique rejette la faute sur l’enfant. Impossible alors pour l’adulte de faire face à une remise en question, qui le mettrait devant ses propres problématiques. Le parent occupe alors un rôle de tout-puissant, écrasant tout sur son passage. Campé sur ses positions, le parent toxique fait comprendre aux membres de sa famille que, hiérarchiquement, son point de vue prévaut sur celui de tout le monde.

Au lieu de présenter des excuses, le parent toxique va chercher à rejeter la faute sur quelqu’un d’autre, qui est souvent la personne en face de lui ; son enfant. Pensant reconnaître ses responsabilités en tenant la posture de figure d’autorité, le parent toxique cristallise la violence et le manque de communication au sein de sa relation avec son enfant.

Une vision biaisée de la communication
Ce type de comportement est le marqueur d’un parent toxique : en refusant catégoriquement de s’excuser pour un comportement ou une parole blessante qu’il a pu avoir face à son enfant, le parent toxique laisse entendre que la communication est inutile. L’enfant peut alors intégrer le fait que s’excuser est une preuve de faiblesse, et grandir en se renfermant sur lui-même, à défaut de pouvoir s’exprimer librement.

Signe n° 6 : Vous souffrez de la culpabilité

Rejeter la faute sur son enfant va de pair avec le refus de s’excuser : les parents toxiques vont automatiser le fait que la faute vient toujours de l’enfant. Ainsi, si vous avez été élevé par des parents toxiques, il est tout à fait possible que vous ayez intégré dans votre inconscient cette notion de culpabilité, de manière permanente : quoi que vous fassiez durant votre enfance, ce n’était jamais assez bien pour vos parents.

Une des conséquences des parents toxiques les plus impactantes se remarque sur la personnalité de l’enfant. En grandissant sous le poids des remarques, des critiques ou encore du chantage affectif, l’enfant va construire sa personnalité autour de ces carences affectives et adopter des comportements de survie. Ces comportements, pour échapper au pouvoir de parents destructeurs, peuvent prendre plusieurs aspects :

Il n’est pas rare qu’un enfant évoluant avec un père toxique ou une mère toxique se retrouve à développer de nombreux comportements d’évitement, afin de survivre à ses parents toxiques. Pour se protéger, il va lui-même devenir violent, soit envers sa famille soit envers ses camarades d’école. Ayant intégré la culpabilité constante car « tout est de sa faute », l’enfant entre dans une logique du « foutu pour foutu » : quoiqu’il fasse, il rencontre des réactions violentes et des réprimandes de la part de ses parents, la limite entre ce qui est bien et ce qui est mal n’est pas réellement définie pour lui.

Le poids de la culpabilité
Si vous avez été élevé par des parents toxiques et que vous vivez avec un sentiment permanent de culpabilité, le fait de consulter un thérapeute pourrait vous aider à retirer cet immense poids de vos épaules. Couper les ponts avec ses parents toxiques peut être une solution pour vous reconstruire.

Signe n° 7 : Vous vous sentez contrôlé par vos parents

Vos parents n’ont pas de limite et ne respectent pas les vôtres. Jugement, intrusion dans votre vie privée, comportement d’espionnage ou encore jalousie maladive de la part d’un de vos parents : le cadre émotionnel parental est plus que bancal. Il se peut même qu’un de vos parents soit un manipulateur narcissique et cherche à tout prix à vous contrôler. Ces attitudes de contrôle évoquées précédemment peuvent être le signe d’un comportement d’emprise, que vos parents exercent sur vous.

À lire aussi : Déstabiliser un Pervers Narcissique : Voici 9 phrases très efficaces

Les conséquences de la défaillance du cadre éducationnel parental

Être entouré par des parents toxiques peut avoir sur vous des conséquences au niveau de votre propre cadre émotionnel. Grandir et s’épanouir tout en ayant une relation familiale toxique a des conséquences sur la personnalité et la santé mentale. Plusieurs signes peuvent vous alerter concernant l’instabilité émotionnelle de vos parents toxiques :

  • Vous avez peur de leur réaction ;
  • Vous appréhendez constamment une rencontre avec eux ;
  • Vous vous protégez en n’exprimant pas vos ressentis ;
  • Les dialogues sont souvent voire toujours conflictuels ;
  • Être vous-même en leur présence est impossible ;
  • Vous vous sentez soulagé dès que vous n’êtes plus ensemble.

Ces éléments sont autant de signaux d’alertes : vous vous sentez contrôlé par vos parents et appréhendez le moindre contact avec eux ? Votre corps peut vous envoyer d’autres signaux, un peu plus forts, pour vous pousser à vous éloigner de vos parents. Crises d’angoisse, boule au ventre ou encore poids fluctuant, les conséquences d’une relation dysfonctionnelle avec vos parents peuvent aller bien plus loin que les « simples » conflits.

Il est important d’en prendre conscience et d’être à l’écoute de ces signaux d’alerte, afin de vous libérer de vos parents toxiques et de gagner en confort de vie, en stabilité émotionnelle et en paix intérieure.

Comment se comporte une mère toxique ?
Une mère toxique va généralement chercher à déstabiliser son enfant, que ce soit par des critiques, des remarques sur son physique ou sur son attitude, ou encore en essayant de gérer le plus possible la vie de son enfant. En ayant le contrôle sur son alimentation, ses sorties ou encore ses fréquentations, la mère toxique laisse entendre à son enfant qu’il ne peut gérer tout seul sa propre vie.

Comment se libérer de l’emprise de parents toxiques ?

Se libérer de l’emprise de parents toxiques demande du temps, un réel investissement émotionnel et beaucoup d’indulgence envers vous-même. Pour couper les ponts avec des parents destructeurs, il faut dans un premier temps prendre conscience de la toxicité de ces derniers. Lever le voile sur les comportements problématiques de vos parents vous aidera à prendre une décision, qui se voudra salvatrice pour vous-même.

Pour mettre fin à une relation toxique avec vos parents, il est nécessaire d’exprimer vos besoins. Que ce soit par un déménagement ou encore une absence totale de contact avec vos parents, plusieurs choses peuvent être mises en place afin que vous retrouviez le contrôle de votre vie. Prendre de la distance ou encore couper le contact avec vos parents toxiques peuvent être des pistes à envisager. Si vous ressentez le besoin d’être accompagné durant cette épreuve, vous pouvez vous tourner vers un thérapeute spécialisé tel qu’un psychologue ou un psychothérapeute.

Le fait de travailler sur vous-même vous aidera à gagner en estime de soi et à intégrer de nouveaux schémas de pensée : ceux qui vous ont suivi tout au long de votre vie ont pu être néfastes pour votre construction et laisser la place à un travail de reconstruction pourra vous être bénéfique.

Guérir de la relation parentale toxique

Reconnaître la personnalité toxique de ses parents est le premier pas vers une vie plus saine. Les signes d’une éducation toxique sont nombreux et leur impact sur la vie d’un enfant peuvent le suivre jusqu’à l’âge adulte, et bien après. Grandir dans une famille dysfonctionnelle avec des parents entretenant une relation toxique avec leurs enfants laisse des séquelles.

En revanche, il est totalement possible de travailler sur ces blessures émotionnelles et d’intégrer de nouveaux comportements qui vont vous aider à vous reconstruire. Être accompagné par un psychologue et par vos proches vous permettra d’ancrer le processus de mise à distance de vos parents toxiques, qui auront ainsi bien moins d’impact sur vous, et sur votre santé mentale et physique.

Votre thérapie à 90 € pour 1 mois complet

Votre accompagnement en thérapie pendant 30 jours à partir 90 € le mois complet. (Échange tous les jours avec un psychologue spécialisé et diplômé 5J/7)

Choisissez un(e) psychologue spécialisé dans votre problématique et démarrez votre programme d’accompagnement immédiatement.

3 psychologues en ligne