Vize

Haut Potentiel & Problèmes de Comportement : 7 choses à savoir

Lucie M

Les mots « haut potentiel » évoquent fréquemment l’idée préconçue d’une intelligence supérieure, qu’on associe de manière réductrice à un quotient intellectuel élevé. Pourtant, cette vision basée sur le QI total ne rend pas justice à la complexité du haut potentiel, qui englobe bien plus qu’un test d’intelligence mesurable.

Les personnes à haut potentiel se caractérisent par une structure de pensée atypique, une grande empathie et une vie intérieure particulièrement riche, qui impactent leur manière de percevoir et d’interagir avec le monde qui les entoure. Néanmoins, les « HP » ne sont pas épargnés par certaines difficultés. Cet article vous permettra de mieux comprendre le haut potentiel et les problèmes de comportement qu’il peut rencontrer.

HPI, HPE : qu’est-ce qu’une personne à “haut potentiel” ?

Nous avons souvent l’idée reçue qu’une personne à haut potentiel (HP) serait dotée de capacités intellectuelles hors norme, mesurée par un QI total très élevé. Cette vision est réductrice : un haut potentiel est avant tout une personne présentant des particularités au niveau du fonctionnement cognitif, du raisonnement, de l’empathie et des émotions.

Contrairement à la pensée linéaire plus courante, les personnes à haut potentiel ont tendance à penser en arborescence, ce qui veut dire qu’elles explorent simultanément de nombreuses réflexions différentes et font des connexions entre des idées qui peuvent sembler non liées à d’autres.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Test : Suis-je HPI ?
Découvrez notre test en ligne sur le HPI et obtenez un premier diagnostic de votre éventuelle douance intellectuelle.

Elles possèdent par ailleurs un sens aigu de l’empathie et une intelligence émotionnelle très développée. Comprenant plus aisément les émotions des autres, elles possèdent souvent une compréhension plus fine des interactions sociales. Leur nature empathique leur permet d’anticiper les besoins et les préoccupations des autres : elles deviennent donc des membres précieux au sein d’une équipe, tant dans le cadre professionnel que personnel.

Outre leurs capacités cognitives et émotionnelles, les personnes à haut potentiel disposent souvent d’un monde intérieur riche en pensées et en idées. Elles sont profondément curieuses du monde qui les entoure et sont constamment à la recherche de nouvelles connaissances et de nouvelles expériences. Leur passion pour l’apprentissage leur permet par ailleurs d’exceller dans leurs domaines de prédilection.

Que signifie HPI et HPE ?
Être haut potentiel intellectuel (HPI) signifie présenter un fonctionnement intellectuel atypique, tandis qu’être haut potentiel émotionnel (HPE) signifie disposer d’une habileté à ressentir et à traiter les émotions de manière plus intense et plus empathique que la plupart des gens.

Quels sont les symptômes et caractéristiques d’un haut potentiel ?

Bien que les éléments typiques d’une personne à haut potentiel puissent être discutables et délicats à identifier, plusieurs symptômes indiquent la présence d’une douance :

  • Une pensée en arborescence : les personnes à haut potentiel présentent souvent un schéma de pensée complexe et interconnecté, semblable aux branches d’un arbre. Elles perçoivent des liens entre différents sujets et ont une approche englobant tous les paramètres lorsqu’elles résolvent un problème. Elles ont un traitement de l’information différent et plus rapide et instinctif.
  • Une hypersensibilité des sens (aussi appelée hyperesthésie) : elles ont tendance à être très sensibles aux stimuli extérieurs. Elles peuvent avoir des sens plus aiguisés et sont plus conscientes des changements subtils dans leur environnement.
  • Une empathie très développée : signe souvent retrouvé chez les personnes HPE, l’empathie leur confère une compréhension profonde des émotions et une grande empathie à l’égard des autres. Elles compatissent facilement pour comprendre le point de vue de leur interlocuteur.
  • Une forte créativité : elles font preuve d’une créativité et d’une originalité dans leur façon de penser et de résoudre les problèmes. Elles ont le don de trouver des solutions innovantes et de sortir des sentiers battus.
  • Un sentiment de décalage : de nombreuses personnes à haut potentiel ont l’impression d’être différentes de leurs proches, de se sentir parfois incomprises. Elles ont une vision de la vie anti-conformiste, qui les distinguent de la norme.
  • Un sens moral très présent : elles ont un sens aigu de ce qu’elles jugent comment étant bien ou mal et elles sont guidées par leurs principes moraux. Elles font preuve d’un profond souci de justice et d’équité.
  • Une curiosité pour des sujets très éclectiques : les personnes à haut potentiel ont une curiosité naturelle et une soif de connaissances. Elles s’intéressent à un large éventail de sujets et aiment explorer des thèmes variés.

L’identification de ces signes aide à reconnaître et à développer le potentiel des personnes concernées. On confond parfois le haut potentiel avec l’autisme (TSA) ou le syndrome d’Asperger. En cas de doute, il est toujours indiqué de solliciter une prise en charge thérapeutique afin d’évaluer la situation auprès d’un professionnel de santé.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Test : Suis-je HPI ?
Découvrez notre test en ligne sur le HPI et obtenez un premier diagnostic de votre éventuelle douance intellectuelle.

Haut potentiel et problèmes de comportement : 7 choses à savoir

Retrouvez sept choses à savoir sur le haut potentiel et sur les potentiels problèmes de comportement induit par la douance.

1. Il est susceptible

Une personne à haut potentiel est émotionnellement assez vulnérable, dans la mesure où elle ressent les émotions intensément. Son intelligence émotionnelle, bien qu’étant un atout précieux dans certains domaines, peut aussi la rendre plus sensible au stress et à la pression.

La susceptibilité chez un enfant à haut potentiel est souvent liée à son intensité émotionnelle et à sa sensibilité accrue, deux traits caractéristiques de la douance. Percevant les informations de manière plus approfondie que les autres enfants, les commentaires ou les critiques sont particulièrement difficiles à gérer pour lui.

Par ailleurs, un enfant à haut potentiel a une conscience de soi et une conscience des autres plus développées, ce qui le rend plus préoccupé par l’opinion des autres. Sa susceptibilité est aussi exacerbée par le sentiment de décalage social qu’il ressent, souvent sans s’en rendre compte. Se sentant incompris, toute critique ou rejet devient douloureux.

Concernant l’adulte à haut potentiel, il a, lui aussi, la capacité à percevoir et à analyser les échanges de manière plus détaillée que ses proches, ce qui rend les commentaires à son encontre plus intenses. Il a, tout comme l’enfant surdoué, une conscience de soi plus développée et une sensibilité à l’injustice ou aux incohérences, d’où sa réceptivité appuyée face à la critique ou à la désapprobation.

Cette hypersensibilité se manifeste également dans une susceptibilité à l’environnement physique, comme le bruit, la lumière, ou les textures (ce qu’on appelle aussi “hyperesthésie”). Il aura aussi une tendance à offrir facilement sa confiance aux autres ou à se laisser influencer par des personnes charismatiques voire toxiques qui exploitent ses vulnérabilités.

2. Le haut potentiel peut présenter un trouble de l’attention lorsqu’il n’est pas passionné (notamment l’enfant surdoué)

Les personnes à haut potentiel, qu’il s’agisse d’enfants ou d’adultes, ont souvent du mal à maintenir leur attention et leur concentration lorsqu’elles ne sont pas passionnées par un sujet. Ce déficit d’attention s’explique par le fait que leur esprit est conçu pour aimer les défis et aller au fond des choses. Quand une personne à haut potentiel n’est pas intéressée par un sujet particulier, son cerveau perçoit cet élément comme non stimulant, ce dont découle un manque de motivation et des difficultés d’attention.

Pour un enfant à haut potentiel, ce manque d’intérêt se manifeste de diverses manières et peut prêter à confusion quant à d’éventuels troubles du comportement. Au quotidien, il est facilement distrait en classe, rêvasse ou s’agite au lieu de participer activement, ce qui impacte son rythme d’apprentissage. Il fait également preuve d’impatience ou d’agitation lorsqu’il est confronté à des tâches qui ne le stimulent pas, et ses résultats scolaires chuteront en conséquence. Il peut donc lui arriver, bien malencontreusement, d’être perçu comme déconcentré voire oisif par certains enseignants ou par ses parents qui ne comprennent pas les raisons sous-jacentes de ses problèmes de comportement.

L’adulte surdoué, quant à lui, éprouve des difficultés à accomplir des tâches qui ne correspondent pas à ses passions ou à ses activités préférées. En conséquence, il a une tendance à procrastiner ou à s’ennuyer facilement, impliquant une baisse de la productivité. Son manque d’intérêt au travail s’il n’est pas passionné mène potentiellement à un manque de satisfaction professionnelle, affectant son bien-être général. Son déficit d’attention est aussi parfois mal compris par ses collègues ou ses superviseurs, impliquant des tensions ou des malentendus au travail.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Test : Suis-je HPI ?
Découvrez notre test en ligne sur le HPI et obtenez un premier diagnostic de votre éventuelle douance intellectuelle.

3. Une personne dotée de douance est souvent intense

Les hauts potentiels démontrent une intensité accrue dans différents aspects de leur vie. Plusieurs raisons expliquent cette caractéristique et ces traits de caractère. Leur intelligence et leur empathie exceptionnelles leur permettent de traiter les informations et les émotions plus rapidement, favorisant des réactions et des troubles du comportement plus intenses.

Les personnes surdouées sont par ailleurs souvent animées par un sens aigu du progrès et de la passion, ce qui alimente leur intensité et les motive à exceller dans leurs activités. Leur sensibilité aiguë au monde qui les entoure implique enfin chez elles une forte empathie pour les autres, ce qui se traduit par une générosité et une compassion débordantes.

Concernant les enfants à haut potentiel, dès leur jeune âge, cette intensité est à la fois une bénédiction et un défi à relever. D’une part, leur nature intense les aide à exceller sur le plan académique et créatif. Ils ont toujours un penchant naturel pour les sujets qui les passionnent, allant au-delà de ce que l’on attend d’eux.

Leur intelligence émotionnelle fait également d’eux des amis exceptionnels, puisqu’ils comprennent profondément les besoins et les émotions des autres. Toutefois, cette intensité conduit aussi à de l’impatience et à de la frustration lorsqu’ils sont confrontés à des tâches ou à des environnements qui ne stimulent pas leur esprit ou ne correspondent pas à leurs intérêts, parfois pris à tort pour des troubles du comportement. Ces malentendus, lorsqu’ils ne sont pas identifiés, ont aussi un impact sur leur estime de soi et contribuent à la création de difficultés sociales.

Les adultes à haut potentiel ressentent, eux aussi, les effets de cette intensité dans divers aspects de leur vie. Dans leur carrière professionnelle, ils sont décrits comme très dynamiques et ambitieux. Ils recherchent souvent des projets ou des postes stimulants afin d’utiliser pleinement leurs compétences pour avoir un impact significatif dans l’écosystème de leur domaine. Leurs qualités humaines issues de leurs émotions intenses en font d’excellents leaders et collaborateurs, qui accordent la priorité au bien-être des autres et s’efforcent d’être justes et inclusifs.

4. Sa haute intelligence émotionnelle fragilise sa vie amoureuse

Une personne HP est souvent confrontée à des défis dans sa vie amoureuse en raison de divers facteurs liés à son haut potentiel, et plus précisément en raison de son hypersensibilité. Elle a tendance à être plus sensible et plus perspicace : trouver un partenaire qui comprenne et apprécie la profondeur de ses émotions est donc plus délicat.

Elle peut aussi avoir du mal à se lier à quelqu’un qui puisse éprouver la même intensité émotionnelle, développant plus fréquemment que les autres un sentiment d’insatisfaction dans ses relations, et indirectement des vulnérabilités quant à l’estime de soi.

En outre, la peur de souffrir peut jouer un rôle important dans sa vie amoureuse complexe. Si une personne HP a connu par le passé des ruptures douloureuses ou des déceptions, elle hésitera parfois à s’investir pleinement dans une relation. Sa peur d’être à nouveau blessée la conduit souvent à rester sur ses gardes, d’où une difficulté à nouer des liens profonds et significatifs avec les autres.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Test : Suis-je HPI ?
Découvrez notre test en ligne sur le HPI et obtenez un premier diagnostic de votre éventuelle douance intellectuelle.

En outre, sa tendance au perfectionnisme a un impact sur sa vie amoureuse. Ayant des exigences élevées envers elle-même et envers les autres, elle a parfois du mal à accepter les imperfections dans ses relations. Cet état d’esprit perfectionniste l’encourage à rechercher constamment quelqu’un qui réponde à tous ses critères, créant fréquemment un sentiment d’insatisfaction et une série d’échecs relationnels.

Le HP adulte et la sapiosexualité
Les HP sont souvent fascinés par l’intelligence et le charisme des autres. De nombreux hauts potentiels se décrivent comme sapiosexuels, ce qui veut dire que pour eux, l’intelligence de quelqu’un prime sur son apparence physique.

5. Il est facilement frustré au travail si les choses ne se passent pas comme prévu

Les personnes à haut potentiel éprouvent souvent de la frustration au travail en raison de leurs attentes élevées et de leur quête de perfection. Elles se fixent généralement des objectifs ambitieux et ont un fort désir de réussite. Lorsqu’elles sont confrontées à des revers ou à des obstacles, elles se sentent donc facilement frustrées et démotivées. Cette frustration est d’autant plus présente qu’elles ont des exigences élevées et s’imposent une réelle pression pour atteindre l’excellence.

Concernant les enfants et leur précocité, ce problème de comportement peut avoir des conséquences importantes dans le cadre scolaire. À l’école, ces enfants vont avoir tendance à se désengager ou à s’ennuyer si le programme ne les stimule pas suffisamment. Frustrés par la lenteur de l’apprentissage ou le manque de stimulation intellectuelle, leur épanouissement devient plus délicat à cultiver que les autres enfants.

Les adultes à haut potentiel ressentent aussi ce type de frustration au travail s’ils n’ont pas la possibilité d’entreprendre des projets stimulants ou de progresser dans leur carrière. Cette lassitude mène à une baisse de la productivité et de la satisfaction générale au travail.

Par ailleurs, la frustration doublée d’une pression constante auxquelles sont confrontés les hauts potentiels les exposent à un risque plus élevé de crises d’angoisse, d’anxiété, d’épuisement et de burn-out. Cette quête d’absolu et cette nécessité de répondre constamment à des attentes élevées les engagent dans un cercle vicieux impliquant une charge de travail excessive et une négligence de leur bien-être physique et mental.

Pourquoi appelle-t-on les HPI des “zèbres” ?
La psychologue Jeanne Siaud-Facchin compare les personnes à haut potentiel à des zèbres. Les zèbres sont uniques puisqu’aucun zèbre n’a les mêmes rayures qu’un autre. De la même manière, chaque personne à haut potentiel est unique dans sa manière de penser, de ressentir et d’interagir avec le monde.

6. Il a une relation délicate avec l’autorité

Une personne HP entretient souvent une relation délicate avec l’autorité pour plusieurs raisons. Son perfectionnisme joue un rôle important dans cette dynamique. Les personnes à haut potentiel ont tendance à placer la barre très haut pour elles-mêmes et pour les autres, y compris pour les figures d’autorité. Si elles ont l’impression que les personnes en position d’autorité ne répondent pas à leurs attentes ou ne sont pas assez compétentes pour occuper leur poste, cette insatisfaction impactera négativement leur rapport à l’autorité et leurs relations au travail, faisant naître des problèmes de comportement.

En outre, leur intransigeance et leur difficulté à faire des compromis exacerbent d’autant plus les problèmes relationnels avec leurs supérieurs hiérarchiques. Les personnes à haut potentiel ont un sens aigu de leurs propres capacités, ce qui rend difficile à accepter pour elles une autorité qu’elles perçoivent comme moins bien formée ou moins compétente qu’elles.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Test : Suis-je HPI ?
Découvrez notre test en ligne sur le HPI et obtenez un premier diagnostic de votre éventuelle douance intellectuelle.

Cette relation complexe avec l’autorité est d’ailleurs présente dès l’enfance. Ces enfants se retrouvent souvent dans des situations conflictuelles avec leurs parents ou leurs enseignants puisqu’ils défendent des points de vue ou des méthodes différentes en raison de leur haut potentiel. Ils ont tendance à remettre en question les règles et les cadres qui leur sont imposés, ce qui favorise d’ailleurs l’apparition de certains conflits moraux.

Leur besoin de sens et de compréhension entre alors en conflit avec les structures rigides et les attentes fixées par ceux qui détiennent l’autorité. En conséquence, ils se sentent frustrés et incompris, ce qui aura potentiellement un impact sur leur développement et leur bien-être.

Quand le HP développe un “faux self” pour s’adapter aux autres
Développer un « faux self » veut dire développer une version modifiée de soi-même afin de s’adapter à l’environnement social et de répondre à ce qu’on perçoit comme étant les attentes des autres. Ce mécanisme est souvent utilisé à tort par les HP pour s’adapter plus facilement.

7. Il est perfectionniste

Les personnes surdouées ont souvent des tendances perfectionnistes en raison de leur volonté d’excellence et de réussite. Elles ont un fort désir d’atteindre le plus haut niveau de performance et de répondre aux attentes qu’elles ont envers elles-mêmes, voire de les dépasser. Elles se fixent des objectifs élevés et sont en quête d’absolu dans tout ce qu’elles font. Ce perfectionnisme découle de leur besoin inhérent d’exceller et de se démarquer.

Un enfant doté de précocité, à travers ce perfectionnisme, est particulièrement réceptif aux attentes et aux exigences des parents, des enseignants, et même de la société. Son potentiel développé amène instinctivement son entourage à avoir des attentes élevées à son égard, ce qui accroît d’autant plus la pression exercée sur lui pour qu’il atteigne un niveau de performance élevé et constant. Ce mécanisme, qui peut être involontaire de la part des proches, entraîne malgré tout du stress, de l’anxiété et une peur de l’échec. L’enfant se sent obligé de répondre à ces attentes ou de les dépasser, sacrifiant souvent son propre bien-être ou ses intérêts personnels dans ce processus.

Pour un enfant ou un adulte à haut potentiel, être perfectionniste a donc la plupart du temps un impact à la fois positif et négatif. D’une part, le fait d’exiger la perfection de soi-même le motive à travailler plus dur et à réussir. Il s’efforce constamment de s’améliorer et d’atteindre son plein potentiel, ce qui peut amener à des réalisations impressionnantes et à une reconnaissance dans le domaine choisi.

D’autre part, exiger de soi la perfection peut aussi être une caractéristique à double tranchant. Elle génère une pression et un stress considérables, puisqu’il a l’impression qu’il n’est jamais assez bon, quels que soient ses efforts. Ce mécanisme l’expose à une peur de l’échec et à un sentiment constant d’insatisfaction, en étant toujours à la recherche d’un niveau de perfection inatteignable.

En plus d’exiger la perfection d’eux-mêmes, les personnes HP développent souvent des attentes élevées envers les autres. Elles espèrent le même niveau d’excellence de la part de ceux qui les entourent, créant involontairement des tensions dans les relations et engendrant leur propre frustration lorsque les autres ne répondent pas à leurs critères. Cette dynamique crée aussi des difficultés envers le travail d’équipe, puisqu’elles ont du mal à déléguer et à faire confiance aux autres pour qu’ils accomplissent les tâches selon leurs normes.

Le HP procrastine
Une tendance à la procrastination est souvent associée au perfectionnisme chez les personnes HP. La peur de ne pas être en mesure de répondre à leurs propres normes élevées les conduit à craindre de commencer ou d’achever des tâches, puisqu’elles s’inquiètent de commettre des erreurs ou de ne pas atteindre la perfection, ce qui entrave leur productivité et retarde parfois leurs progrès.

La psychologie du haut potentiel : comment le calmer et se comporter avec lui ?

Interagir avec une personne surdouée requiert une compréhension particulière de sa manière de penser et de ressentir. Voici quelques conseils pour vous aider à bien vivre avec elle.

Tout d’abord, encouragez la communication ouverte : les personnes à haut potentiel sont sensibles à une communication claire et sincère. La communication non violente est par ailleurs un excellent outil pour favoriser une interaction agréable et empathique.

Il est nécessaire de temporiser quant à leur exigence, car elles sont exigeantes envers elles-mêmes et les autres. Aidez-les à prendre parfois du recul si besoin. Elles peuvent aussi avoir besoin de rappels pour modérer leurs attentes et pour apprécier les progrès réalisés, même si ceux-ci ne sont pas parfaits.

De nombreuses personnes à haut potentiel ont peur de l’échec et ont besoin d’être rassurées sur leur valeur et leurs qualités humaines. Leur rappeler que vous les appréciez à leur juste valeur et que vous les aimez contribue à la stabilité de la relation.

Établir des limites est important car les personnes HP sont généralement très dynamiques et impliquées dans de nombreux projets, ce qui est parfois frustrant pour leur entourage au quotidien qui compose avec leur manque de disponibilité. Communiquer clairement vos besoins et vos attentes relationnelles permettra d’éviter de nombreux malentendus.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Test : Suis-je HPI ?
Découvrez notre test en ligne sur le HPI et obtenez un premier diagnostic de votre éventuelle douance intellectuelle.

Conservez de l’espace pour vous : à travers leur capacité d’analyse et leur tendance à anticiper, les personnes à haut potentiel semblent parfois involontairement envahissantes. Assurez-vous de conserver du temps pour vous et vos propres centres intérêts.

Tâchez de prendre en compte leur autonomie. En effet, les personnes dotées de douance ont besoin de temps pour elles et d’autonomie pour vivre pleinement leurs passions. Aussi, faites preuve de patience en cas de conflits. Lors d’un désaccord, souvenez-vous que ces personnes ont souvent la conviction qu’elles ont raison. Toutefois, avec de la patience et de l’empathie, elles sont également capables de se remettre en question.

L’humour est un outil précieux pour gérer l’intensité d’une personne HP. Ne prenez pas tout au sérieux et encouragez-la parfois à faire preuve d’autodérision. Enfin, témoignez votre gratitude (et demandez-en) : les personnes HP ont souvent besoin de reconnaissance et d’appréciation. Assurez-vous de leur faire savoir quand vous êtes fier d’eux et que vous les soutenez dans leurs efforts, tout en instaurant une réciprocité à ce niveau.

Le HPI et la psychothérapie
La prise en charge psychothérapique peut être un outil précieux pour les hauts potentiels, leur permettant d’explorer et de comprendre leur sensibilité, leur intensité émotionnelle et leur différence cognitive.

Que retenir sur les problèmes de comportement des personnalités à haut potentiel ?

Les personnes à haut potentiel ne se définissent pas uniquement par un QI total élevé, mais plutôt par un ensemble complexe de traits de personnalité, de modes de pensée, de sensibilités et de types de comportement.

La pensée en arborescence, la sensibilité accrue et l’empathie profonde sont des caractéristiques courantes des personnes à haut potentiel. On dit que leur mode de fonctionnement est neuro-atypique. Aussi, il existe une distinction entre le haut potentiel intellectuel (HPI) et le haut potentiel émotionnel (HPE), bien que ces deux formes puissent coexister chez une même personne.

Les personnes à haut potentiel éprouvent parfois des difficultés dans leurs relations interpersonnelles et des problèmes de comportement (au travail ou à l’école et dans leur vie personnelle) en raison de leur intensité émotionnelle, de leur perfectionnisme et de leur sens aigu de la justice.

Des problèmes de comportements qui peuvent être pris en charge
Comprendre et apprécier les caractéristiques du haut potentiel contribue à les aider à exploiter pleinement leur potentiel. Une prise en charge à travers un accompagnement thérapeutique, une communication claire, le respect de leur indépendance et l’appréciation de leur créativité aident les personnes à haut potentiel à se sentir plus à l’aise et à s’adapter plus facilement à leur environnement.
Votre thérapie à 90 € pour 1 mois complet

Votre accompagnement en thérapie pendant 30 jours à partir 90 € le mois complet. (Échange tous les jours avec un psychologue spécialisé et diplômé 5J/7)

Choisissez un(e) psychologue spécialisé dans votre problématique et démarrez votre programme d’accompagnement immédiatement.

3 psychologues en ligne