Vize

Hypersensibilité : 17 symptômes révélateurs (+ Test Gratuit)

Lucie M

D’après deux études menées en 2018, entre 30 et 31 % de la population présente une sensibilité plus élevée que la moyenne. Soit l’équivalent d’une personne sur trois, hommes, femmes, enfants et adolescents confondus. Si chacun possède une personnalité et un parcours qui lui sont propres, tous manifestent plusieurs symptômes typiques de l’hypersensibilité.

C’est le cas d’une haute sensibilité aux stimuli sensoriels, d’une empathie profonde ou encore d’une grande réactivité émotionnelle. D’ailleurs, les manifestations d’une haute sensibilité prennent diverses formes selon les individus : hyperémotivité, hyperempathie, hypercognition, ou encore hyperréaction.

Bien qu’elle comporte des défis et qu’elle demande à être apprivoisée, cette intelligence sensible est un cadeau exceptionnel. Vous vous interrogez sur votre potentielle hypersensibilité ou sur celle de votre enfant ? Voici 17 signes que l’on retrouve chez les hypersensibles.

L’hypersensibilité, une notion source de confusion

La notion d’hypersensibilité recouvre une réalité complexe, source encore de nombreux préjugés. Le préfixe péjoratif « hyper » laisse entendre que certains individus présenteraient un excès de sensibilité. C’est pourquoi la psychologue américaine Elaine Aron préfère l’expression « haute sensibilité » au terme « hypersensibilité ».

C’est quoi être hypersensible ?

Être hypersensible n’est ni une maladie ni un trouble de santé mentale. Ce trait de caractère signifie juste que votre rapport aux autres et au monde est ultra sensible. Dans Hypersensibles : Trop sensibles pour être heureux ?, le psychanalyste Saverio Tomasella précise que « l’hypersensibilité désigne le plus souvent soit une intense réceptivité, soit une forte émotivité, soit une grande expressivité. » En somme, l’hypersensibilité n’est pas un problème mais elle peut présenter des défis au quotidien.

Quelles sont les causes de l’hypersensibilité ?

Saverio Tomasella met en avant deux causes de l’hypersensibilité, génétique et environnementale. Si des études semblent mettre au jour une prédisposition génétique, le professionnel de santé mentale précise que l’éducation des parents et le milieu dans lequel un enfant grandit participent au développement de l’hypersensibilité.

Comment pense un hypersensible ?

Un hypersensible analyse plutôt les situations en profondeur. Il a tendance à rechercher des significations fouillées et à creuser ses interprétations. Son attention accrue aux détails, de même que sa sensibilité aux subtilités et aux nuances, influencent son système de pensée.

Une humeur impactée par les stimuli
Les réactions d’une personne hypersensible déroutent souvent son entourage. À cause de sa grande perméabilité aux stimuli, cette dernière peut se replier soudainement sur elle-même, se mettre en colère ou fondre en larmes.

Comment savoir si on est hypersensible ? 17 signes et symptômes révélateurs

Plusieurs signes ou symptômes laissent entendre que vous êtes potentiellement hypersensible. Les travaux d’Elaine Aron, dès les années 1990, puis ceux des chercheurs qui lui ont emboîté le pas, dévoilent plusieurs caractéristiques propres aux personnes hypersensibles.

1 – Une grande profondeur émotionnelle, première caractéristique de l’hypersensibilité

Vous ressentez plus intensément et profondément vos propres émotions que la grande majorité des gens. Ce mode de fonctionnement vous permet de vivre des expériences émotionnelles riches et variées au quotidien. Mais vous êtes de ce fait plus vulnérable aux fluctuations qui vous traversent. Votre hypersensibilité émotionnelle vous a certainement déstabilisé plus d’une fois, n’est-ce pas ?

Vos émotions, positives ou négatives, sont toutes plus nuancées les unes que les autres. Vous accédez à un panel émotionnel subtil et profond. À tel point que votre entourage ne détecte pas toujours pourquoi la joie, la colère ou la tristesse vous submerge. De l’extérieur, les raisons apparentes de vos réactions ne sautent pas forcément aux yeux.

Un retard ou un problème d’organisation déclenche par exemple une frustration intense en votre for intérieur, avec des réactions émotionnelles très prononcées. Une colère brûlante peut vous envahir si vous êtes témoin d’une injustice. Ou encore, vous ressentez intensément la joie parce qu’un épisode de beauté ou de gratitude vous touche profondément.

2 – Une sensibilité accrue aux stimuli sensoriels

Vos cinq sens ne laissent échapper aucune information. Votre réceptivité sensorielle est bien plus aiguisée que la moyenne. Vous êtes donc plus sensible aux stimuli de votre environnement extérieur. Vous les percevez dans le détail, puissance 10. Cette surcharge sensorielle très pointue est parfois source de désagrément car vous ne pouvez échapper aux stimulations envahissantes quand bien même vous le souhaiteriez.

Selon les personnes hypersensibles, certains sens sont plus développés que d’autres. Cette sensibilité accrue se traduit de différentes manières.

Sens concernésExemples de réceptivité sensorielle
VueSensibilité à la luminosité intense, aux éclairages vifs, clignotants, aux changements soudains de luminosité, aux détails visuels et aux environnements visuellement surchargés.
OuïeSensibilité aux bruits de fond, aux bruits ambiants, aux bruits forts, répétitifs et aux sons très subtils.
OdoratPerception plus prononcée des parfums, des produits chimiques, des odeurs fortes ou désagréables.
ToucherSensibilité aux textures, aux vêtements serrés, aux matières rugueuses, aux étiquettes irritantes et aux contacts physiques perçus comme trop intenses.
GoûtPerception plus prononcée de certaines saveurs et textures alimentaires.
L’hypersensibilité sensorielle, caractéristique du HPI et du HPE
La perméabilité aux manifestations sensorielles fait partie des signes communs à l’hypersensibilité et au haut potentiel. Il est fréquent qu’une personne présentant un Haut potentiel émotionnel ou un Haut potentiel intellectuel soit ultra sensible aux sons, aux odeurs ou à certains détails visuels (même chez l’enfant).
Néanmoins, on retrouve aussi cette sensibilité exacerbé chez les personnes autistes (souffrant d’un TSA ou d’un syndrome d’Asperger).

3 – Une forte empathie

Non seulement vous êtes très réceptif à vos propres émotions mais également à celles des autres. Vous êtes constamment en résonance émotionnelle avec votre entourage. Leurs émotions et leurs sentiments vous traversent, avec toute la palette de nuances qui les accompagnent. L’empathie est innée chez les personnes hypersensibles. Elle se manifeste souvent dès l’enfance par une connexion émotionnelle prononcée aux personnes et aux animaux.

Il y a fort à parier que vous vous souciez profondément du bien-être de votre famille, de vos amis et de vos collègues. Vous faites tout votre possible pour les aider, les soutenir et les réconforter s’ils en ont besoin. Ils peuvent toujours compter sur vous. Grâce à votre grande capacité d’écoute, vous avez certainement remarqué que les gens se confient naturellement à vous.

Votre empathie pour les autres représente un atout indiscutable, dans votre vie sociale comme dans votre vie professionnelle. Néanmoins, il est capital que vous appreniez à ne pas vous laisser envahir par ce trop-plein émotionnel. Non pas pour dresser des barrières infranchissables entre les autres et vous, mais plutôt pour vous protéger de la dépendance affective (notamment de la dépendance amoureuse) et de certaines personnalités toxiques.

4 – Une intuition aiguisée

Il s’agit d’un sixième sens chez vous. Vous écoutez votre petite voix intérieure et êtes très doué pour lire entre les lignes. Vous captez des informations subtiles qui échappent à la plupart des gens. Cela passe par des signes non verbaux, tels que des gestes, des intonations et des expressions du visage. Plus largement, vous êtes capable de synthétiser vos émotions, vos sensations et vos interprétations. Souvent inconsciemment.

Peut-être faites-vous preuve d’une grande capacité d’anticipation. Votre intuition vous aide à imaginer divers scénarios et à anticiper les conséquences d’une action ou d’une prise de décision. N’avez-vous jamais ressenti une sensation de malaise (souvent sans vous l’expliquer) dans diverses situations, ou au contact de certaines personnes ? Cela reste lié à votre capacité à détecter les incohérences et à votre sensibilité aux vibrations émotionnelles des autres.

À lire aussi : Haut Potentiel Intellectuel : 15 Symptômes pour détecter un HPI

5 – Un fort besoin de récupération

Vous vous sentez parfois à fleur de peau : cela est parfaitement fondé. Votre hypersensibilité émotionnelle et votre porosité aux stimuli externes ont un impact direct sur votre équilibre. Cette surstimulation mène parfois à un épuisement émotionnel et psychique voire à l’expression des premiers symptômes de la dépression. Pour maintenir votre équilibre et votre bien-être mental, des temps de récupération s’imposent.

Les hypersensibles ont souvent besoin de s’isoler pour se ressourcer. Ces moments de calme et de solitude leur sont indispensables pour recharger leurs batteries. Ils rétablissent ainsi leur équilibre émotionnel. Cela reste salvateur après de fortes périodes de stress ou des interactions sociales denses et émotionnellement chargées. Il s’agit donc d’une manière de faire retomber la pression.

Recentrez-vous
Si vous vous retrouvez dans les signes de l’hypersensibilité émotionnelle, privilégiez des environnements calmes et apaisants pour vous ressourcer. Restez à l’écoute de vos besoins et intégrez des activités vous aidant à vous recentrer : lecture, méditation, yoga, pratique d’une activité physique.

6 – Une grande sensibilité artistique

Vous êtes très sensible à l’art et à la beauté. Vous ne vous contentez pas d’observer un tableau, vous plongez dans sa contemplation. Ce qui peut vous bouleverser, voire vous subjuguer. Il en va de même avec un morceau de musique ou la lecture d’un poème. Vous prêtez une attention particulière aux subtilités des œuvres : les textures, les sonorités, le choix des mots, les nuances de couleurs, l’éclairage, les techniques picturales, les détails les plus infimes.

Ces éléments esthétiques vous touchent. Ils vous laissent parfois sans voix, tant ils remuent en vous des émotions profondes et des questionnements existentiels. Par votre empathie naturelle, vous êtes réceptif aux émotions et aux messages véhiculés par les œuvres d’art. Il est fort probable que vous vous sentiez connecté émotionnellement avec la personnalité de certains artistes et leur travail.

7 – Un sentiment de décalage avec les autres

Comme de nombreux hypersensibles, vous vous sentez différent des autres. Vous avez l’impression d’être en décalage avec eux, voire à côté de la plaque. Ce ressenti est lié à votre réactivité émotionnelle. Comme vous ressentez tout plus fort, vos perceptions et vos réactions diffèrent de celles de vos amis ou de vos collègues. Et c’est ce qui explique que vous vous sentiez comme une personne à part.

Votre mode de pensée fonctionne différemment. Il est conditionné par votre empathie très développée et votre profondeur de réflexion. Seulement, vous ne retrouvez pas ce fonctionnement chez les autres. Ce qui a dû vous dérouter plus d’une fois. Par exemple, vous ne partagez pas les mêmes intérêts et préoccupations que le plus grand nombre. Et décidément, vous ne vous ferez jamais aux effets de mode.

À lire aussi : Haut Potentiel & Problèmes de Comportement : 7 choses à savoir

8 – Une tendance à ruminer

C’est plus fort que vous, votre esprit ne s’arrête jamais. Vous ressassez en boucle vos pensées, vos émotions et les situations que vous avez vécues. Parfois à l’excès et jusqu’à l’obsession, ce qui peut entretenir votre syndrome de l’imposteur. Votre propension à analyser chaque détail et à prendre du recul fait basculer votre réflexion du côté de la rumination. Vos pensées négatives et vos souvenirs douloureux envahissent complètement votre esprit sans que vous puissiez les interrompre.

Vous avez plus de difficulté que la moyenne à laisser derrière vous une expérience émotionnellement chargée : changement de vie important, succès personnel, perte d’un être cher, traumatisme, blessure de rejet. Votre souci des autres contribue, lui aussi, aux ruminations. Vous vous repassez encore et encore le film de vos interactions pour mieux comprendre les comportements de vos interlocuteurs.

Hypersensibilité et troubles de santé mentale
Votre tempérament d’hypersensible vous expose au stress et ne vous facilite pas la tâche lorsqu’il s’agit de gérer vos émotions. Il peut être à l’origine d’un trouble anxieux ou d’un trouble du comportement alimentaire. De plus, les défis rencontrés par les personnes hypersensibles au quotidien créent un terreau fertile pour la dépression. D’où la nécessité de vous interroger en parallèle à ce propos.

9 – Une difficulté à lâcher prise

Vous éprouvez des difficultés à vous détacher émotionnellement d’une situation, d’une pensée obsédante ou d’une émotion négative ? Il s’agit de l’un des symptômes de l’hypersensibilité. Lâcher prise demande plus d’efforts à un adulte ou à un enfant hypersensible. Ses émotions l’imprègnent constamment et les plus négatives persistent.

Les ruminations créent des schémas mentaux dont il est difficile de se libérer. Le fait de trop s’investir dans les problèmes et les souffrances des autres sur le plan émotionnel rend le lâcher-prise d’autant plus complexe. C’est pourquoi il est capital que vous établissiez des limites saines dans vos relations si vous présentez ce trait de caractère. Se distancier de ses émotions, cela s’apprend par des techniques de relaxation, des stratégies d’adaptation et grâce au soutien d’un psychologue.

10 – Une perception des changements subtils dans un environnement donné

Vous percevez instantanément les tensions dans une pièce ? Vous distinguez les nuances émotionnelles dans un même timbre de voix ? Certains de vos sens sont tellement affinés que vous êtes capable de scanner votre environnement, que vous soyez au bureau ou en repas de famille. Vous remarquez donc des variations quasi imperceptibles pour les autres.

Vous êtes très doué pour détecter les micro-expressions sur le visage de vos proches comme sur celui des inconnus. Votre sensibilité sensorielle influence la manière dont vous vous sentez dans une pièce ou à l’extérieur. Par exemple, vous percevez les changements subtils de température ainsi que les variations de luminosité. C’est à double tranchant car votre niveau de bien-être et de confort peut rapidement en pâtir.

11 – Une sensibilité aux critiques et aux tensions

Vous prenez tellement à cœur les propos de vos interlocuteurs que la moindre critique négative vous secoue. Là où la plupart des gens passent à autre chose au bout de deux minutes (ou ne relèvent même pas la critique), vous vous lancez dans une analyse abyssale. Vous associez, bien malgré vous, remarques négatives et attaques personnelles. Vous vous mettez à douter de vous, vous vous sentez triste et vulnérable.

Vous avez horreur des tensions et des conflits. Vous les voyez venir en quelques secondes et cela vous plonge dans l’inconfort, avec tout le stress et l’anxiété qui en découlent. Vous absorbez les tensions et les mauvaises ondes comme une éponge, ce qui ne vous aide pas à les mettre de la distance et à vous en détacher.

12 – Une quête de relations durables et authentiques

La quête de relations durables et authentiques caractérise l’hypersensibilité. Que ce soit au travail, en amour ou en amitié, vous recherchez des connexions avec les autres qui aient du sens. Vous valorisez le respect, l’empathie, la compréhension mutuelle et fuyez la superficialité.

Vous avez profondément besoin de vous sentir compris et accepté tel que vous êtes. Vous désirez exprimer votre sensibilité sans peur d’être abandonné ou rejeté, partager vos pensées et vos sentiments sans jugement, sans jouer un rôle pour vous conformer aux attentes d’autrui. Les amis qui prennent en compte vos besoins émotionnels vous sont d’un soutien précieux.

Protégez-vous des relations toxiques
Du fait de votre hypersensibilité, vous êtes plus vulnérable aux blessures émotionnelles et à certains déséquilibres relationnels. Fuyez les relations toxiques. Les manipulateurs narcissiques flairent votre haute sensibilité. Ils se servent de ce trait de personnalité pour vous manipuler et prendre l’ascendant. Ne vous isolez pas si vous avez affaire à un pervers narcissique au travail. Il en va de même si vous songez à vous séparer d’un pervers narcissique.

13 – Une connexion profonde à la nature

Les personnes qui présentent ce trait de caractère ressentent une connexion profonde à la nature. Si les éléments naturels vous apportent réconfort et inspiration, ils vous permettent de vous régénérer émotionnellement et de vous recentrer. Loin des pressions et des attentes de la société moderne, vous vous sentez en paix et en harmonie.

Un coucher de soleil, le chant d’un oiseau, la douce mélopée de la nature, les couleurs changeantes des feuilles : vous savourez les expériences sensorielles et émotionnelles que vous offre la nature. La contemplation d’un paysage, ou une simple balade en forêt, vous fait beaucoup de bien. Vous vous reconnectez à votre essence profonde en vous isolant au cœur de l’immensité naturelle.

14 – Une immense créativité, chez l’adulte comme chez l’enfant

Votre pensée divergente et originale vous donne l’occasion d’aborder les problématiques sous un autre angle. Vous êtes ainsi capable de proposer des solutions innovantes et d’émettre des propositions qui s’écartent des routes toutes tracées. Vous êtes rarement là où on vous attend. Votre créativité se nourrit de votre palette d’émotions et de votre profondeur d’expérience.

Vous êtes certainement attiré depuis l’enfance par la musique, le chant, l’écriture, la danse ou la peinture. Ces formes d’expression artistiques vous aident à canaliser vos émotions et à communiquer votre sensibilité au monde. Saviez-vous qu’une créativité prononcée était également un signe du HPE ?

Pratiquez une activité artistique
La pratique d’une activité créative reste une grande source d’apaisement pour un adulte ou un enfant hypersensible. Cette dernière vous invite à vivre pleinement l’instant présent.

15 – Un pessimisme plus prononcé

Autre signe de l’hypersensibilité : vous vous laissez facilement aller au pessimisme. Si vous êtes très réceptif aux émotions positives, vous vous focalisez encore plus sur les aspects négatifs de votre vie et de votre environnement. Votre tendance à anticiper les problèmes et les obstacles potentiels y est pour quelque chose.

Assez logiquement, vous montez les aspects sombres d’une situation en épingle. Vous envisagez toutes les conséquences négatives possibles et imaginables. Vos préoccupations pour les autres et l’évolution de la société augmentent votre pessimisme, de même que votre peur de l’échec. Néanmoins, il est possible de cultiver des habitudes de pensée plus positives pour faire entrer de l’optimisme dans votre quotidien et reprendre confiance en vous.

16 – Un grand sens du détail

Les individus hypersensibles ont le don d’apprécier les beautés cachées et de déchiffrer les situations les plus complexes. Si vous êtes doté de cette perception fine, vous captez des informations que la plupart des gens négligent totalement. Aucun détail ne vous échappe : un personnage au second plan dans un tableau, un élément de langage non verbal, un comportement inhabituel.

La quantité d’informations absorbée est telle que vous avez sans doute du mal à filtrer les détails les moins pertinents. Toute cette analyse excessive et cette hyperstimulation vous rendent sujet à une grande fatigue mentale et émotionnelle. Un peu comme si vous étiez une cocotte-minute en surchauffe. Réservez-vous des moments de calme à l’abri des stimuli pour vous ressourcer.

17 – Une forte anxiété, associée à des symptômes physiques

Problèmes digestifs, troubles du sommeil, maux de tête, palpitations cardiaques ou encore crises d’angoisse : vous êtes certainement familier de ces symptômes physiques qui traduisent un état de forte anxiété. C’est le lot de nombreuses personnes hypersensibles.

Votre sensibilité au stress, vos appréhensions et vos ruminations vous exposent à l’anxiété généralisée voire à la phobie sociale. Agissez avant de vous laisser totalement submerger. Il existe des techniques de relaxation et de respiration efficaces pour faire le vide. Vous pouvez trouver du soutien au sein des groupes de parole ou auprès d’un professionnel de santé mentale.

Comment se faire diagnostiquer hypersensible ?

Vous vous reconnaissez dans certains des symptômes de l’hypersensibilité ? Cette dernière n’est aucunement une maladie qui mérite d’être soignée. Malgré tout, il est important de demander le soutien d’un professionnel lorsqu’elle est mal vécue ou devient une source de souffrance.

Effectuez un test en ligne pour avoir un premier aperçu

Il n’existe pas de test officiel pour détecter ce trait de personnalité. Le test en ligne conçu par les experts de PsyVize vous permet néanmoins de valider ou non votre hypothèse de départ.

Consultez un psychologue afin d’obtenir un diagnostic fiable

En consultant un psychiatre ou un psychologue, vous êtes certain d’obtenir un diagnostic fiable et d’écarter d’autres pistes, comme un trouble de l’attachement ou un trouble bipolaire. Si le professionnel de santé mentale diagnostique l’hypersensibilité, il vous proposera des solutions pour gérer les situations qui vous posent problème et réduire votre surcharge émotionnelle.

S’épanouir en étant hypersensible
L’hypersensibilité renvoie à un trait naturel de la personnalité. Votre haute sensibilité représente une source incroyable de richesse personnelle et de connexion aux autres. Célébrez cette force qui fait votre belle singularité. S’épanouir en tant qu’hypersensible, c’est possible bien entendu, que vous ayez 18, 30 ou 60 ans. Pour ce faire, prenez soin de votre bien-être émotionnel et adoptez des habitudes de vie compatibles avec votre sensibilité.
Votre thérapie à 90 € pour 1 mois complet

Votre accompagnement en thérapie pendant 30 jours à partir 90 € le mois complet. (Échange tous les jours avec un psychologue spécialisé et diplômé 5J/7)

Choisissez un(e) psychologue spécialisé dans votre problématique et démarrez votre programme d’accompagnement immédiatement.

3 psychologues en ligne